Archives Nationales d'Outre Mer (ANOM)

Identity area

Type of entity

Corporate body

Authorized form of name

Archives Nationales d'Outre Mer (ANOM)

Parallel form(s) of name

Standardized form(s) of name according to other rules

Other form(s) of name

Identifiers for corporate bodies

Description area

Dates of existence

1966-...

History

Service à compétence nationale installé à Aix-en-Provence depuis 1966, les Archives nationales d’outre-mer (ANOM) ont pour mission la conservation, la communication et la collecte des archives de l’expansion coloniale française.
Héritières de trois siècles d’histoire, elles conservent deux grands ensembles au passé administratif et archivistique différent : d’une part les archives des ministères qui furent chargés du XVIIe au XXe siècle de l’empire colonial français, d’autre part les archives transférées des anciennes colonies et de l’Algérie lors de leur indépendance.
Les ANOM conservent aujourd’hui 38 kilomètres d’archives et accueillent chaque année plus de 2000 lecteurs.

Places

Legal status

Functions, occupations and activities

Les fonds conservés sont d’origine et de nature très diverses, sans unité géographique ni même administrative : archives métropolitaines et locales, archives officielles de la présence et de l’expansion françaises, mais aussi archives d’administrateurs, de simples particuliers, archives économiques, photographies. Fonds différents, car l’administration en Inde n’est pas la même que celle de l’Algérie ou de l’Indochine, fonds incomplets puisque n’ont été rapatriées que les archives de souveraineté et non de gestion, voire fonds absents puisque certains d'entre eux sont restés sur place. Mais tous ces fonds sont le reflet des multiples aspects de la présence française outre-mer, de l’occupation simple à la conquête, l’exploration, la mise en valeur, les rapports entre Français et populations locales. Le territoire couvert va des Antilles aux Mascareignes, du continent américain à l’Afrique, de l’Asie à l’Océanie.

Mandates/sources of authority

Internal structures/genealogy

General context

Les archives ont suivi les aléas de l’administration coloniale. Au XVIIIe siècle et jusqu’au milieu du XIXe siècle, elles ont été ballottées de lieux en lieux, ont changé fréquemment de bureau de rattachement, ont été traitées de manière différente par chaque archiviste.
Il faut attendre 1920 pour que naisse enfin un véritable service d’archives à Paris.
Les archives territoriales, quant à elles, ont eu pendant longtemps une existence précaire. Selon les territoires, de véritables services d’archives n’ont vu le jour qu’au début du XXe siècle, voire même au milieu du XXe. Se sont ajoutés à cette précarité les mauvaises conditions climatiques et de conservation, le manque de personnel qualifié et enfin les rapatriements souvent hâtifs au moment des indépendances. http://anom.archivesnationales.culture.gouv.fr/regmatmil/

Relationships area

Access points area

Subject access points

Place access points

Occupations

Control area

Authority record identifier

IdRef.fr_026605155

Institution identifier

Rules and/or conventions used

Status

Final

Level of detail

Dates of creation, revision and deletion

Language(s)

Script(s)

Maintenance notes

  • Clipboard

  • Export

  • EAC

Related subjects

Related places